Assurance prêt immobilier Barclays

Lors de la demande d’emprunt immobilier, l’établissement bancaire exige dans 99% des cas de l’emprunteur qu’il contracte une assurance de prêt immobilier en cas de décès, invalidité ou incapacité à assurer lui-même les remboursements. La banque Barclays n’échappe pas à la règle. Indispensable pour obtenir l’accord d’une banque lors d’une demande d’emprunt immobilier, l’assurance de prêt immobilier Barclays permet de vous assurer contre les aléas de la vie et rassure la banque sur le remboursement du crédit.
Le contrat d’assurance de prêt immobilier Barclays, à l’instar de nombreux contrats de groupe proposés par les banques, est un contrat assuré par CNP Assurances. Il accompagne la réalisation de vos projets en assurant la couverture de l’emprunt immobilier en cas de coup dur. Lors d’un achat d’un bien immobilier, dans le neuf ou dans l’ancien, la banque qui finance l’opération immobilière exige de façon systématique une garantie pour faire face aux risques d’impayés. Le cautionnement délivré par l’assurance de prêt immobilier Barclays est une garantie qui est accordée après étude du dossier de l’emprunteur par l’assureur et la banque prêteuse. Elle permet à la banque qui a octroyé un crédit immobilier d’être couverte contre les risques d’impayés.
Numéro 1 de l’assurance de prêt en France grâce à une large distribution et un grand réseau de partenaires distributeurs (la Caisse d’Epargne, le Crédit Agricole, la Banque Postale, la Mutuelle Générale, MGEN, la Banque Populaire, Boursorama, le Crédit Immobilier de France, Barclays, etc.), CNP Assurances assure plus de 12 millions de Français.
Le contrat d’assurance de prêt immobilier Barclays CNP ADI est un contrat de groupe, négocié directement par la banque pour ses emprunteurs. Ainsi, les risques sont répartis entre les différents adhérents qui bénéficient pour leur part de garanties de couvertures et d’un tarif uniques.

Plutôt basique sur la couverture des différentes garanties, l’assurance de prêt immobilier Barclays se situe de façon générale entre 0,40% et 1% du montant total du capital emprunté (en fonction de l’âge de l’emprunteur), sans compter l’ajout de certaines garanties ou couvertures optionnelles. Préalablement souscrit par la banque auprès d’une compagnie d’assurance en vue d’assurer un ensemble de personne, le contrat d’assurance prêt immobilier Barclays couvre donc tous les souscripteurs de la même façon, quels que soient les différents profils, les montants empruntés.

L’assurance de prêt immobilier Barclays

 

L’assurance de prêt immobilier Barclays permet de garantir les assurés en cas de Décès, de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA), ainsi que d’Incapacité Totale de Travail (ITT).

Pour les personnes âgées de plus de 18 ans et de moins de 65 ans, l’assurance de prêt immobilier Barclays propose deux options :

  • Option 1 : pour les garanties Décès et Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (minimum obligatoire pour toute contraction de crédit immobilier en France).
  • Option 2 : pour les garanties Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie, et Incapacité Totale de Travail

Pour les personnes âgées de 65 ans à 74 ans, les prêts sont assurables au titre de la garantie Décès.

 

Les garanties de l’assurance de prêt immobilier Barclays

 

  • La garantie décès

En cas de décès du souscripteur, le capital restant dû à la banque est versé par l’assurance de prêt immobilier Barclays selon le tableau d’amortissement fixé dans les conditions générales et particulières du contrat, et dans la limite du montant garanti. Cette garantie comporte peu d’exclusions dans les conditions générales (suicide lors de la première année, certains sports à risques, overdose, etc.). La garantie décès de l’assurance prêt immobilier Barclays permet également aux héritiers de l’assuré, en cas de décès de celui-ci de récupérer le bien immobilier sans devoir en rembourser le crédit.
La garantie décès est obligatoirement demandée pour toute contraction de crédit immobilier en France.

 

  • La garantie PTIA

La garantie PTIA est couplée à l’assurance décès dans le contrat d’assurance de prêt immobilier Barclays. Il s’agit d’une garantie qui couvre l’invalidité physique ou mentale (avant 65 ans) rendant impossible pour l’assuré d’exercer une activité rémunératrice, et qui doit faire appel à une tierce personne pour l’assister dans les taches courantes et quotidiennes (se laver, se déplacer ou encore se nourrir, etc.). En cas de perte complète d’autonomie, l’assurance prêt immobilier Barclays prend en charge et rembourse le montant du capital restant dû à l’organisme prêteur.

 

  • La garantie ITT

Dans le contrat d’assurance de prêt immobilier Barclays, elle prend en charge l’assuré à partir du moment où celui-ci se retrouve dans l’incapacité complète et entière, de façon temporaire, d’exercer son activité professionnelle. Elle entre en compte à la suite d’une maladie ou d’un accident, à partir du 91ème jour d’arrêt de travail, et après la période de carence de 90 jours, période durant laquelle l’assuré ne perçoit pas d’indemnisation.


Pour les emprunteurs de moins de 65 ans, en cas de déplacement dans le monde entier (à titre personnel, professionnel ou humanitaire), les garanties décès et PTIA sont maintenues. Pour les emprunteurs de 65 ans à 74 ans, seule la garantie décès est maintenue et la couverture assurée durant toute la durée du prêt.
L’assurance de prêt immobilier Barclays ne permet une indemnisation qu’en cas de perte de revenus. En outre, la garantie incapacité se définit par rapport à toutes les professions, ainsi si vous êtes incapables d’exercer uniquement la vôtre, vous ne serez pas couvert par l’assurance de prêt immobilier Barclays.

Adhérer à l’assurance de prêt immobilier Barclays

 

Proposé à tous les emprunteurs, et négocié par Barclays directement auprès de CNP Assurances, le contrat d’assurance de prêt immobilier Barclays est identique et commun à tous les profils d’emprunteurs. Si le montant des mensualités négocié directement par la banque est généralement plus faible que lors d’une délégation d’assurance, les garanties proposées peuvent ne pas correspondre à tous les emprunteurs. En proposant directement de souscrire à une assurance de prêt immobilier Barclays par son intermédiaire, celle-ci facilite les démarches d’adhésion. La constitution du dossier d’assurance, ainsi que son acceptation par l’établissement bancaire ne pose généralement pas de problème puisqu’il est traité directement par Barclays en interne.
Le contrat d’assurance de prêt immobilier Barclays est également très sécurisant pour la banque, puisqu’elle peut directement voir si l’assuré paye ses cotisations en temps et en heure, et a ainsi un regard direct sur le contrat. En cas de non paiement des cotisations dues par l’emprunteur, la banque peut également prendre la responsabilité de régler ces cotisations afin de s’assurer que le contrat ne soit pas résilié, avant de se retourner contre l’assuré.
Selon la banque et le type d’emprunt, le montant des cotisations peut éventuellement être diminué en cas de remboursement du prêt par anticipation. Dans ce cas, l’établissement prêteur peut recalculer ce montant sur la base du capital total emprunté, réduit du montant remboursé par anticipation.

Document standardisé, le contrat d’assurance de prêt immobilier Barclays possède donc l’avantage d’une adhésion simplifiée et reste intéressant selon certains publics, et certains profils.
Les jeunes emprunteurs (moins de 40 ans), non fumeurs, et en bonne santé auront ainsi certainement l’opportunité de trouver un contrat d’assurance de prêt moins cher en passant par une délégation d’assurance, en comparant et en faisant jouer la concurrence.
Le contrat d’assurance de prêt immobilier Barclays, s’il s’avère complet, n’est en revanche pas du tout personnalisé et plutôt cher car visant un plus large public, et couvrant plus de risques.
Il n’est par conséquent pas conseillé pour les personnes âgées, les personnes présentant des problèmes de santé, ou les personnes exerçant une profession à risques. Ceux-ci seraient en effet contraints de se voir attribuer des surprimes en fonction de leurs profils particuliers.

Pour souscrire une assurance de prêt immobilier Barclays, vous devez transmettre un dossier de demande d’adhésion. D’un point de vue médical, en fonction de votre âge et du montant de l’emprunt vous aurez un questionnaire de santé plus ou moins précis, et parfois également des analyses médicales ou une visite médicale à effectuer. Il est important de remplir le questionnaire avec honnêteté car en cas d’omission ou de mensonges, le contrat d’assurance de prêt immobilier Barclays pourrait être considéré comme nul, et ses garanties annulées. En fonction des différents résultats de votre bilan de santé vous aurez alors droit à une acceptation au tarif initial du devis, ou parfois à une surprime, applicable sur l’ensemble des garanties, ou seulement sur certaines, voire même certaines exclusions de garanties selon votre profil d’emprunteur.

Accomplir vos formalités médicales le plus tôt possible, vous permet d’avoir un tarif définitif rapidement, et de disposer de votre certificat d’assurance de prêt immobilier Barclays dans les meilleurs délais.

 

Les lois Lagarde, Hamon et l’amendement Bourquin

 

La loi Lagarde est en vigueur depuis le 1er septembre 2010. Les emprunteurs peuvent depuis choisir un établissement indépendant pour assurer leur emprunt contre tous les aléas pouvant entraîner des difficultés de remboursement.
L’unique condition et restriction à la délégation d’assurance de prêt immobilier Barclays, est de choisir un contrat qui présente un niveau de garanties et de protection au moins similaire à celui proposé par la banque.
Facilitée, la délégation d’assurance de prêt immobilier Barclays l’est encore plus depuis l’adoption de la loi Hamon en 2014. Elle permet en effet la résiliation d’un contrat d’assurance de prêt initialement souscrit durant les 12 premiers mois de souscription. Une résiliation gratuite et simplifiée qui permet de substituer n’importe quel contrat par une assurance de prêt immobilier Barclays.
Grâce à une nouvelle réglementation, l’amendement Bourquin de mars 2017, sur le modèle de la loi Hamon, les emprunteurs ont désormais la possibilité de résilier leur contrat d’assurance de prêt immobilier Barclays lors de chaque échéance anniversaire.
La délégation d’assurance est une vraie liberté qui est offerte aux consommateurs et emprunteurs pour comparer les différentes compagnies et bénéficier du meilleur contrat possible. Tous les contrats individuels peuvent être personnalisés sur mesure en fonction de chaque profil, vous assurant de payer le juste prix en fonction de vos caractéristiques.
Malgré ses nombreux avantages, la délégation d‘assurance de prêt immobilier reste encore minoritaire sur le marché puisque 80% des contrats d’assurance de prêt sont encore des contrats collectifs distribués par les banques.

 

L’assurance de prêt immobilier Barclays et la Convention AERAS

 

Mise en place par les Ministères de l’Economie et de la Santé, le CISS (Collectif Inter-associatif Sur la Santé) en concertation avec les banques et compagnies d’assurance, la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter en Risque Aggravé de Santé) permet aux personnes présentant un risque aggravé de santé d’obtenir plus facilement un emprunt, et de trouver une assurance de prêt immobilier Barclays qui sera en mesure d’accepter de l’assurer.
Elle s’adresse aux personnes qui présentent un risque accru de maladie ou de décès à cause d’un risque aggravé de santé (activités ou professions à risques, maladies, etc.).

Une évaluation des risques médicaux commune aux différentes compagnies
Les assureurs de prêt signataires de la convention tiennent compte des mêmes critères pour déterminer l’évaluation des risques. Ces critères sont révisés annuellement par un ensemble de professionnels de la santé en tenant compte des progrès de la médecine, ainsi que de l’évolution générale du secteur médical.
La convention AERAS permet l’acceptation de tout examen médical passé dans les six mois, peut importe la compagnie pour laquelle il a été passé.

 

Les montants des plafonds d’opérations de crédit avec la Convention AERAS
Pour des prêts immobiliers ou professionnels, le montant du plafond est de 320 000 euros. Il est de 17 000 euros pour les crédits à la consommation.

 

Le dispositif de mutualisation des risques
Financé par les banques et les compagnies d’assurance, le dispositif de mutualisation des risques (ou écrètement des surprimes) est destiné aux emprunteurs les plus modestes, présentant un risque aggravé de santé. Il leur permet d’éviter de payer des surprimes d’assurances trop élevées (plus de 1,4 point de TAEG).

Signée en 2006, en concertation entre les pouvoirs publics, les professionnels de la banque et de l’assurance, ainsi que les associations de malades et de consommateurs, la convention AERAS s’enrichit régulièrement de nouvelles dispositions en faveur des emprunteurs :

  • un nouveau produit d’assurance de prêt spécifique qui couvre le décès mais aussi l’invalidité.
  • l’exclusion de certaines maladies curables de la liste des risques aggravés de santé.
  • le questionnaire médical unique, à faire remplir par le médecin traitant.
  • la diminution de 1,5 à 1,4 point de TEG de la surprime pour les personnes les plus modestes.
  • le droit à l’oubli après certainespathologies cancéreuses ou hépatiques guéries.

revenir sur les Banques et convention AERAS