Simulation d’assurance de prêt immobilier

La simulation d’assurance de prêt est une étape aussi importante que la simulation de prêt immobilier. Voici quelques clés pour vous aider à trouver l’assurance de prêt immobilier la plus adaptée pour vous !

Pourquoi est-ce important de faire une simulation d’assurance de prêt immobilier ?

Avant de contracter un emprunt, n’avez-vous pas chercher le meilleur financement, en comparant le taux d’intérêt, les pénalités appliquées en cas de remboursement anticipé, mais aussi la possibilité de passer d’un taux variable à un taux fixe ? Tout emprunteur cherche, et avec raison, à négocier au mieux son prêt immobilier en effectuant des simulations en ligne ou directement chez les organismes prêteurs. Mais souvent, il néglige de négocier son assurance emprunteur ; et pourtant, s’il avait procédé à une simulation d’assurance de prêt immobilier, il aurait pu réaliser de substantielles économies, jusqu’à plusieurs milliers d’euros sur la totalité du prêt !

Quand dois-je me préoccuper de faire une simulation d’assurance de prêt immobilier ?

Le plus tôt possible ! Idéalement, il faudrait faire une simulation d’assurance de prêt immobilier dès que l’on a de la visibilité sur la somme à emprunter, le type de prêt contracté, la durée du remboursement et le taux appliqué. Par manque de temps ou par manque d’information en la matière, les emprunteurs se voient souvent contraints de souscrire contrat d’assurance de prêt immobilier de leur Banque. La raison ? L’offre de prêt a une durée de validité limitée et elle ne peut être acceptée sans contrat d’assurance de prêt. Pris de court, les emprunteurs ne peuvent plus réaliser de simulation d’assurance de prêt immobilier et se tournent vers l’assurance emprunteur de leur banque, sans être sûrs qu’elle leur convienne vraiment.

La simulation d’assurance de prêt immobilier est-elle autorisée par la loi ?

Non seulement elle est autorisée, mais l’on peut même dire que la loi encourage les emprunteurs à la simulation d’assurance de prêt immobilier ! En rendant possible la délégation d’assurance, la législation a en effet souligné l’importance de pouvoir choisir son assurance de prêt et a encadré les marchés afin que soit facilitée toute démarche de simulation d’assurance de prêt immobilier. La loi Lagarde en 2010 a notifié que l’emprunteur était libre de choisir son assurance de prêt : tant que le prêt n’est pas signé, anticipez et faites une simulation d’assurance de prêt immobilier pour être sûr de souscrire à l’assurance emprunteur la plus avantageuse possible !

Grâce à la loi Hamon, en 2014, les emprunteurs ayant souscrit une assurance emprunteur qui ne leur convient pas peuvent heureusement désormais en changer : attention, cette faculté de résiliation ne s’applique qu’au cours de la première année du prêt. Essayez de ne pas vous laisser déborder par le quotidien et tâchez de profiter de cette première année de prêt pour faire une simulation d’assurance de prêt immobilier : vous ne pourrez que vous en féliciter !

Que tous ceux qui ont laissé passer la première année de leur prêt sans changer d’assurance emprunteur et qui le regrettent aujourd’hui se rassurent ! Désormais, depuis 2017 et la loi Sapin 2, vous avez la possibilité de résilier votre contrat d’assurance emprunteur une fois par an. Cette faculté de résiliation annuelle n’entre toutefois pas en vigueur au même moment pour tous les contrats : déjà applicable aux offres de prêts émises à compter de la date de publication, soit le 22 février 2017, elle ne sera étendue à l’ensemble des contrats d’assurance de prêt immobilier qu’au 1er janvier 2018. Faites appel à un courtier en assurances, il vous accompagnera dans la simulation d’assurance de prêt immobilier et vous informera des démarches à suivre !

Comment réaliser une simulation d’assurance de prêt immobilier ?

La simulation d’assurance de prêt immobilier se fait soit au moment de la contraction d’un prêt immobilier, pour souscrire à la meilleure assurance emprunteur possible, soit en cours de prêt, afin de changer de contrat d’assurance de prêt immobilier.

Sachez que, si vous cherchez à changer d’assurance emprunteur en cours de contrat, vous devez présenter un contrat aux garanties au moins équivalentes à celui que vous voulez résiliez : n’oubliez pas ce point lors de votre simulation d’assurance de prêt immobilier ! Pour aider les emprunteurs à choisir un autre contrat d’emprunteur et les guider lors de leur simulation d’assurance de prêt immobilier, les Banques et l’ensemble des professionnels des assurances sont tenus de présenter une fiche standardisée d’information qui doit détailler chaque offre d’assurance de prêt immobilier.

Cette fiche standardisée d’information précise les exigences retenues par chaque établissement en matière de garanties, tel que l’indique le Comité Consultatif du Secteur Financier. Chaque établissement peut sélectionner jusqu’à 11 critères sur les 18 critères arrêtés par le Comité Consultatif du Secteur Financier en termes de garanties Décès/Perte Totale et irréversible d’autonomie ainsi qu’en termes d’invalidité et d’incapacité. Sur les 8 critères définis pour la garantie Perte Emploi, elle peut en sélectionner jusqu’à 4. Lors de votre simulation d’assurance de prêt immobilier, basez-vous sur cette fiche pour comparer les différentes garanties proposées, leur mode d’application et d’indemnisation : durée des garanties, délai de franchise, période de carence, prise en charge indemnitaire ou forfaitaire, plafonnement des indemnisations. En réalisant votre simulation d’assurance de prêt immobilier, prêtez une attention particulière à la définition de l’invalidité permanente totale (IPT) : serez-vous pris en charge du moment que vous êtes dans l’incapacité d’exercer votre activité professionnelle ou seulement toute activité professionnelle ? Quelle est la couverture formulée en cas d’invalidité permanente et partielle ? Et en cas d’incapacité temporaire totale de travail (ITT), comment êtes-vous protégé ?

C’est aussi grâce à la simulation d’assurance de prêt immobilier que vous pourrez choisir un contrat qui couvre votre activité sportive sans restriction ou qui n’exclut pas de certaines de ses garanties la profession que vous exercez.

Soyez certain d’un point et ayez cela en tête lors de votre simulation d’assurance de prêt immobilier : à garanties égales, le profil de l’assuré peut fortement influer le cout de votre assurance, selon la compagnie d’assurances vers qui il se tourne. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un courtier en assurances et à réaliser avec lui toute simulation d’assurance de prêt immobilier !

Quelles étapes suivre pour réaliser une simulation d’assurance de prêt immobilier ?

Pour qu’une simulation d’assurance de prêt immobilier soit efficace et pertinente, il faut que l’emprunteur se mette réellement dans les conditions d’adhésion à une assurance emprunteur : il faut donc qu’il se montre le plus précis et transparent possible !

En premier lieu, vous devez renseigner le type de prêt que vous souscrivez ainsi que le montant de ce prêt. De même, pour toute simulation d’assurance de prêt immobilier, il vous faudra préciser la durée de l’emprunt, le taux d’intérêt appliqué, la quotité supportée, … Viendront ensuite les renseignements plus personnels : votre âge, votre situation professionnelle, votre état de santé actuel et les possibles antécédents médicaux, vos loisirs sportifs… évidemment, si vous êtes fumeur, vous devrez le signaler !

Ensuite, pour finaliser votre simulation d’assurance de prêt immobilier, vous serez invité à sélectionner les garanties et le type de couverture associé que vous envisagez. Des simulateurs existent en ligne : mais rien ne vaut le conseil et l’accompagnement d’un courtier en assurances qui sera à même de cerner vos besoins et vos attentes.

Que prendre en compte dans une simulation d’assurance de prêt immobilier ?

Ne prenez pas le coût de l’assurance emprunteur comme seul critère de sélection dans votre simulation d’assurance de prêt immobilier ! Si vous avez comme seule optique de choisir une assurance de prêt immobilier à moindre coût, sans vous préoccuper des délais de carence, des délais de franchise, de l’étendue des garanties, des possibles exclusions… vous risquez d’être désagréablement surpris dès le premier sinistre et la première demande de prise en charge auprès de votre assurance emprunteur.  De même, si votre simulation d’assurance de prêt immobilier a pour objectif de vous permettre de résilier votre contrat d’assurance emprunteur, veillez avant tout à chercher une assurance de prêt immobilier qui respecte l’équivalence des garanties : rappelez-vous en cas de non-équivalences de garanties, la Banque peut vous refuser la délégation d’assurance et en toute légitimité !

Néanmoins, le cout reste l’une des bases de toute simulation d’assurance de prêt immobilier : à ce sujet savez-vous que la plupart des assurances de prêt souscrites en délégation calculent leur prime sur le capital restant dû et sont donc dégressives quand les assurances de prêt immobilier de groupe calculent leur prime sur le capital total emprunté ?

Pour les garanties d’assurance de prêt décès, PTIA, invalidité et incapacité, il s’agit de savoir

  • si les sports pratiqués par l’emprunteur à titre de loisir sont couverts,
  • si l’emprunteur est couvert cas de déplacement dans le monde entier, à titre personnel, professionnel ou humanitaire.

Pour les garanties d’assurance de prêt décès, PTIA : est-ce que la couverture est maintenue toute la durée du prêt ?

Pour la garantie incapacité, il s’agit notamment de savoir

  • si la couverture est maintenue toute la durée du prêt,
  • quel est le délai de franchise : 30, 60, 90, 120 ou 180 jours,
  • si l’on tient compte de la profession exercée par l’assuré au moment du sinistre
  • si l’indemnité versée correspond à la mensualité assurée sans référence à la perte de revenus subie pendant le sinistre,
  • si la couverture est maintenue en cas de temps partiel thérapeutique avec une prise en charge minimale de 50% sur une durée d’au moins 90 jours,
  • si un assuré sans profession au moment du sinistre est pris en charge et, si oui, à quel taux,
  • si les affections dorsales sont prises en charge et, si oui, à quelles conditions.

Pour la garantie invalidité, il s’agit notamment de savoir

  • si la couverture est maintenue toute la durée du prêt,
  • si l’on tient compte de la profession exercée par l’assuré au moment du sinistre,
  • si l’invalidité totale est prise en charge et ce sans référence à la perte de revenus subie au moment du sinistre,
  • si l’invalidité partielle est prise en charge,
  • si les affections dorsales sont prises en charge et, si oui, à quelles conditions.

Pour la garantie Perte Emploi, il s’agit notamment de savoir

  • si la couverture est maintenue toute la durée du prêt,
  • quel est le délai de carence,
  • quel est le délai de franchise,
  • quelle est la durée d’indemnisation par période de chômage,
  • quelle part de l’échéance correspond à la prise en charge,
  • s’il y a une prise en charge totale possible pour une période de chômage d’au moins 36 mois,
  • si la prestation versée correspond à la part de l’échéance et ce sans référence à la perte de revenus,
  • s’il y a des conditions suspensives liées à l’ancienneté.

Après ma simulation d’assurance de prêt immobilier, comment changer d’assurance de prêt ?

N’hésitez pas à vous faire accompagner par un courtier en assurances pour l’ensemble des formalités. Si la simulation d’assurance de prêt immobilier vous a en effet permis de choisir une assurance emprunteur, ne perdez pas de temps !

La première étape est donc de présenter le contrat d’assurance de prêt immobilier aux garanties équivalentes à celles du contrat que vous souhaitez résilie, choisi grâce à la simulation d’assurance de prêt immobilier et en fonction de fiche standardisée d’information. Ensuite, il vous faut transmettre votre demande de changement d’assurance de prêt via une lettre recommandée qui doit inclure une lettre de résiliation, mais aussi le nouveau contrat d’assurance de prêt immobilier et les conditions générales. Pour que la demande de résiliation d’assurance de prêt immobilier puisse être acceptée, ce courrier doit être envoyé au moins 15 jours avant la date anniversaire de l’offre de prêt, si l’assurance de prêt a été souscrite il y a moins d’un an, et au moins 2 mois avant si le contrat a été souscrit il y a plus d’un an.

La Banque est ensuite tenue de vous répondre sous 10 jours ouvrés et de motiver clairement et lisiblement son refus, si tel est le cas.

Back to top